« Storie Alfa Romeo » Episode Sept : les contours d’une révolution : les 33 Stradale, Carabo et Montreal

Elaborées sur la même plateforme

Les Alfa Romeo 33 Stradale et Carabo n’auraient pas pu être plus différentes. L’une toute en courbes et tensions, à l’instar d’un athlète dans l’exercice de son art, l’autre toute en lignes et angles, avec l’idée de saisir l’essence de la mobilité et la propulser dans le futur.

Le partage cependant de la même architecture technique révèle la synthèse du savoir-faire technique issu d’une expérience en compétitions de plus de 50 ans à l’époque chez Alfa Romeo. Un planning rigoureux et une grande ingéniosité, l’expertise et l’innovation dans le choix des matériaux, un style qui marie innovation et créativité : voici les ingrédients qui ont présidé à la naissance de la 33.

 

Désir de compétition

En 1964, Giuseppe Luraghi – qui était à l’époque le président d’Alfa Romeo – sentait pertinemment que le moment d’un retour officiel à la course était venu.

C’est la même année que débuta le projet 33. Luraghi demanda à son équipe de concevoir une voiture qui pourrait prendre part aux compétitions les plus en vue de son époque, dans le but d’attirer l’attention de la presse et du grand public, à savoir le championnat du monde des voitures de sport.

Après quelques années de préparation minutieuse, la 33 entrait à présent dans le monde des courses, le 12 mars 1967. Ses victoires démarrèrent instantanément. Puis en remportant les Championnat du Monde des Marques en 1975 et 1977, la 33 devenait un leader mondial incontesté.

 

33 Stradale

Quand Alfa Romeo décida de produire la 33 en petite série pour des clients privés, la marque dut alors se pencher sur la manière de traduire ses capacités sportives de la course à la route. Le projet fut ainsi confié à Franco Scaglione. Scaglione poussa au paroxysme son expertise technique et sa créativité en concevant la 33 Stradale, développant ainsi un chef d’œuvre incontesté où l’innovation se conjugue dans la plus parfaite harmonie à l’excellence aérodynamique et fonctionnelle.

A son lancement, la 33 Stradale était la voiture de sport la plus chère du marché. Seulement 12 modèles ont été réalisés dans les ateliers de Scaglione.

 

La voiture-vaisseau spacial

Un « dream car » participant de cette philosophie futuriste fut présenté en 1968 au Salon de l’Automobile de Paris : il s’agissait de la Carabo conçue pour Bertone par le designer Marcello Gandini, âgé alors d’à peine 30 ans.

La Carabo est élaborée sur les mêmes composants mécaniques que la 33 Stradale. La hauteur du modèle est la même mais les lignes arrondies avaient alors totalement disparu. Tout à bord de la Carabo est clairement découpé, de la ligne en pointe aux portes en ciseaux. Le nom de Carabo lui-même est inspiré par le Carabus auratus, une coccinelle aux tons brillants et métalliques. Les mêmes teintes sont utilisées pour la carrosserie : un vert luminescent et des détails orange. Depuis cette époque, Alfa Romeo n’a eu de cesse de prêter une attention particulière aux techniques de peinture afin d’accentuer encore un peu plus le côté unique de la marque.